04/06/2007

PIGEONNEAUX AU PURNALET

 

Le Purnalet était jadis préparé par nos ancètres avec des prunelles recueillies après les premières gelées, mises à macérer dans de grands pots en terre cuite vernissée (assez semblables aux actuels grès de Laroche) avec un peu de miel et du pèket (genièvre). Dégusté après trois mois de macération, il livre alors ses bienfaits. Le fruit du prunellier (aussi appelé prunier sauvage) permet aussi de faire des gelées et des confitures.

 

Pour 4 personnes : 4 pigeonneaux, 1 botte de petits oignons blancs, 150 g de lard maigre, 2 dl de purnalet, un bouquet garni, 100 g de beurre.

 

Couper les pigeonneaux en deux.

Dans une casserole, faire fondre 50 g de beurre, puis le lard coupé en dés. Faire suer.

Ajouter les morceaux de pigeons assaisonnés et les petits oignons épluchés. Faire colorer puis mouiller avec le purnalet et un filet d'eau. Couvrir et laisser mijoter environ 20 minutes avec un bouquet garni.

Dresser sur plat et réserver au chaud.

Poivrer la sauce et la monter au beurre.

 

Accompagner avec des légumes de saison ainsi que des pommes de terre (de préférence les Plates de Florenville) cuites en chemise, épluchées, coupées en tranches et poêlées au beurre (assaisonner à table de sel marin).

Garder un peu de purnalet à ajouter au dernier moment dans la sauce.

 

Recette tirée de Gastronomie wallonne d'hier et d'aujourd'hui, par Jean Delahaut.

10:15 Écrit par Nanette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.